K2 du Sautet, Sallanches

Ici plus qu’ailleurs, l’instinct animal !

Le « K2 du Sautet » est un assemblage de plusieurs itinéraires dont 2 que nous avons entièrement créés. Il est situé entièrement sur la commune de Sallanches. La descente est sur la commune de Passy. Il nous aura fallu beaucoup de travail pour amadouer cette ligne sauvage de 7 km pour 2100m de dénivelé positif.

L’itinéraire part de suite en forêt raide via l’épaule sud de la cascade d’Arpenaz depuis le parking. La montée hors sentier est nouvelle. C’est laborieux mais on y découvre un très beau passage entre des dalles. On prend brièvement le chemin normal jusqu’au début du Lancoir avant de le quitter. C’est là que commence le second passage que nous avons créé : « le freelance » ou crête nord-ouest des Rochers de Vange. La pente est mauvaise mais la sensation de faire corps avec le terrain fait ressortir ici, plus qu’ailleurs, notre instinct animal ! Les souvenirs des premiers cheminements nous rappellent au combien ce passage était un labyrinthe. Ici impossible de suivre une trace sur son portable, il faut flairer le bon passage en lisant attentivement le terrain. Nous nous offrons un peu de repos en atteignant le chemin rural de « Crève Cœur à Véran ». Vient notre passage fétiche en été comme en hiver, le ludique Pas de la Racine !

Changement d’ambiance

A l’alpage de Véran, c’est le changement d’ambiance ! La vue sur la barrière constituée par le chainon Croix de Fer/Aup de Véran et Colonney/Varan est époustouflante.

On traverse sous la tête de la Traille. L’occasion d’entendre le tétras. Un troupeau de mouton y séjourne l’été. La montée se dirige facilement vers le but principal de la sortie en suivant l’extrême gauche du parc à mouton. Nous sommes comme des gosses devant un nouveau jouet en se rapprochant de la « Cheminée des Rays », bien que ce ne soit pas notre première ascension ! La progression dans la cheminée est soutenue, technique et prenante ! C’est sans aucun doute, le plus beau passage alpin de Haute-Savoie ! L’aventure n’est pas encore terminée. Il faut ensuite trouver son chemin dans l’entonnoir. Nous testons avec succès une nouvelle variante de sortie, plus raide et plus ludique.

Rencontre

Sur la crête notre cœur est léger, notre âme est en paix. Nous surprenons des poussins lagopèdes et leur mère. Nous nous éloignons rapidement pour ne pas plus leur faire peur. Au pied de l’Aiguille Rouge, la rencontre avec un jeune homme nous interpelle ! Nous discutons avec lui pour en savoir plus car il semble nous connaître. Nous apprenons que Guillaume nous suit sur les réseaux sociaux et qu’il vient de réaliser la montée jusque là en suivant un de nos itinéraires. Il nous demande comme est l’ascension de l’Aiguille Rouge qu’il ne connait pas. Nous lui proposons de le guider au sommet en passant par le trou qui traverse d’est en ouest à la base du dernier bastion. Il accepte !

Puisque nous étions visiblement face à un passionné, nous proposons à Guillaume, de redescendre avec lui par le K2 Varan Go Fast Down. Là par où justement il est monté, en suivant les informations de notre site. Cela nous permet d’une part de réaliser un enchaînement fabuleux dans la même journée et d’autre part, de philosopher et comprendre comment ce jeune homme en est venu à suivre nos topos. Plus généralement, cela nous aide à comprendre comment est perçu la randonnée alpine dans la vallée pour les nouveaux arrivants sportifs en Haute-Savoie.

En parlant avec lui, nous comprenons que Guillaume est au CAF de Sallanches et qu’il suit régulièrement notre activité via les réseaux sociaux. Il réédite aussi, souvent seul, quelques-unes de nos sorties. En l’écoutant nous comprenons qu’il s’est très vite passionné pour la randonnée alpine de proximité, comme nous. En l’observant nous voyons qu’il possède bien des dispositions pour la randonnée alpine mais détectons un manque avéré d’expérience de lecture du terrain et du cheminement. En nous expliquant sa montée, nous comprenons que Guillaume à souvent manqué de prudence en croyant plusieurs fois être au bon endroit grâce à son gps.

Mise en garde

Nous mettons en garde contre une utilisation exclusivement virtuelle de nos informations et topos. S’en servir pour construire une sortie est positif mais suivre une trace sur son portable peut mettre gravement en danger les randonneurs.

7 km 2100m d+

Trace gpx et itinéraire camptocamp

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*