Bonavia

Depuis 20 ans que je vis en Haute-Savoie, je n’avais jamais pris la peine d’aller explorer ce passage au dessus du lac de Flaine. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir maintes et maintes fois imaginé ce raccourci depuis toutes ces années. Il permet d’éviter le long contournement du lac lorsqu’on vient de Magland et que l’on souhaite rejoindre la montagne d’Aujon.

Ce passage est situé entièrement sur la commune de Magland. Il a été équipé dans les années 60 par le Maglanchard Claude-François Gradel, aujourd’hui âgé de 87 ans. Il fut entretenu par ses oncles mais le poids de la neige fait des dégâts chaque hiver. Certains ancrages résistent à l’image de la solidité des Maglanchards !

Les pitons qui équipent le passage sont faits maison. Ils proviennent de l’usine familiale qui produit des tiges filetées ! Certains ont tenus, d’autres non…

Le 6 octobre 2020, nous avons eu la chance de rencontré cet homme lors d’une autre sortie sur Magland. Malgré ses 87 ans, Claude-François Gradel montait tranquillement à son chalet au Col de la Frête en 4×4 sous la pluie. Son visage s’est illuminé lorsqu’on a commencé à lui parler de l’accès plein sud qui mène à la cabane de chasseur de la Forclaz et qui appartient à son frère. C’est lui qui a mis les cordes ! Dès lors il s’est lancé dans un florilège d’histoires fabuleuses de SA montagne et évidemment de chasse. Le temps était trop court pour nous comme pour lui. Notre échange avec cet homme en pleine forme, plein d’humour et amoureux de son territoire fut très intense, unique, magique ! C’est pour entendre des histoires comme les siennes qu’on fait de la montagne. Rien que son nom, Gradel, pour ceux qui connaissent la ville de Magland et ses décolleteurs les plus fameux, est un roman…

Ce mardi 13 octobre 2020 après-midi après le travail, nous partons donc à l’aventure depuis le hameau de Luth sur la commune de Magland. Nous avions déjà prospecté le terrain en neige le dimanche 4 octobre 2020 mais depuis le terrain a séché quelque peu.

Pour gagner du temps d’approche, nous remontons intégralement le couloir Sud de la Forclaz situé face aux Granges de Luth, bien visible de la vallée. La partie basse n’est pas très intéressante mais le haut est superbe.

Nous passons au nord et découvrons sans étonnement que le passage est complètement sec. Le chemin n’est qu’une sente. Il faut chercher un peu mais ça passe partout sauf au passage des câbles. Nous en rigolons tellement le passage est facile alors qu’il était extrêmement dangereux quelques jours avant, sans parlé qu’on l’avait redescendu !

Il faut chercher un peu la sortie dans des lapiaz pour rejoindre l’alpage d’Aujon. Sur le plancher des vaches, les possibilités sont nombreuses : rejoindre la Pointe de Bornand puis le Belvédère d’Aujon, aller à la Croix de Fer, monter à Monthieu…Nous ne souhaitons pas y passer la nuit donc on décide de revenir par Flaine pour réaliser une belle boucle.

On aperçoit des gentianes printanières sur les gazons d’Aujon. Deux chasseurs nous jumellent…Le temps s’assombrit, c’est l’heure de rentrer !

13/10/2020 12.21 km 1228m d+ 3h31 (15h47/19h18)
Itinéraire C2C

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*