Chemins Alpins Passerands

Secteur LACHAT

1- Les 19 Châteaux
Attention parc à mouton avec patou aux chalets de St Martin. Traversée sous les aiguilles de Warens des chalets de St Martin à l’alpage de Lachat d’en Haut ou le secteur de Chalavreu. A réaliser de préférence quand les herbes ne prennent trop de hauteur avant l’été et au coucher du soleil quand les Aiguilles de Warens s’illuminent. Très fleuri au dessus de Lachat.

2- Sentier des Gardes de Reninge rive gauche
Corde abîmée et plaquette, liaison chemin rural de la Trappe/Chavan au chemin rural de la Zeta/Lachat, arrivée intersection piste/torrent de Reninge.

3- Sentier des Gardes de Reninge rive droite
Liaison chemin rural de la Trappe/Chavan au chemin rural de la Zeta/Lachat,arrivée en face de la cabane forestière.

4- Passage RTM Reninge (restauration des terrains de montagne de l’ONF)
Liaison sentier des gardes de Reninge rive gauche. 8 échelles, 22 ouvrages de fixation du lit du torrent, plusieurs câbles abîmés, 1 barreau tordu, 1 barreau manquant

5- Traverse de Chalavreu
Ancien sentier cadastré (1945), exposition forte, période sèche et durable impérative, sente esthétique souvent boueuse au centre qui permet la liaison entre l’alpage de Lachat d’en haut et celui de Varan par le Vellard ou indirectement par l’arête de Chalavreu (course classée dans Passy, secteur Varan)

6- Couloir de Chalavreu
Liaison entre sentier des gardes de Reninge rive gauche ou passage RTM Reninge avec la seconde partie de la traverse de Chalavreu. Gros blocs d’éboulis de l’Aiguille de Varan. Très ludique. Dans le ventre de Varan.

7- Passage Sud de Zéta
Liaison plein sud entre les barres rocheuses. Un couloir de 30m facile en rive droite du torrent de Boussaz puis pentes herbeuses raides

8- Sentier des Gardes de Boussaz
Sentier rive droite du torrent de Boussaz, ouvrages de fixation du lit du torrent, liaison entre Hauteville et le Parchet.

Secteur VARAN

1- Nant Cruy par la Crotte du Diable
Du parking de Curalla, accès type sanglier (on a mis des cairns). Deux cheminées de 15 mètres en escalade facile à réaliser plutôt avec assurage. Attention la seconde cheminée comporte un surplomb. Shunte possible de chaque côté type combat de buisson. Une troisième courte cheminée avec shunte à gauche en montant. Trois couloirs d’éboulis supérieurs sur la droite en montant qui passe sauf un en biais à droite. La montée directe dré dans le pentu est géniale avec des petits gradins de schistes. Sortie de secours tout à gauche reliant la piste. Cet endroit s’appelle « la crotte du diable » et été équipé d’un relais après notre passage, effet malheureux mais inévitable de la vulgarisation publique que nous souhaitons. Très ludique.

2- Passage de la Tombta
Sympathique passage escarpé orienté sud ouest et situé au cœur de la Tombta permettant de monter au sentier de Frioland directement depuis le refuge de Varan ou de rejoindre le couloir de Chapleu. Court mais expo.

3- Passage de la Croix du Plateau
Ancien passage de chasseur situé à l’est du début de la Via Ferrata. Deux câbles et une échelle. Escalade courte après échelle. Matériel d’assurage nécessaire ou pas selon le niveau et l’humidité du rocher. A noter que le rocher de la Croix du Plateau a été équipé de plusieurs nouvelles voies d’escalade.

4- Cheminée de Pebu
Liaison passage à gué du torrent de Boussaz avec le chemin rural de la Zeta vers l’air de décollage de Varan dite de « Pebu ». Passage d’escalade en opposition dans une succession de cheminée. Passage sous un rocher coincé. Un pas d’escalade s’évite par une vire à droite. Sortie terreuse. On adore ! Cette sortie est une mini sortie d’alpinisme, on peut l’enchaîner avec l’arête de Chalavreu. Un relais a été récemment posé au sommet du couloir mais n’est d’aucune utilité.

5- La Chna u Vé
Beau couloir herbeux rejoignant le « vrai » col de Barmerousse à l’altitude 2250m. Vers 2150m sortir du sentier classique de l’Aiguille de Varan en prenant à droite et remonter le couloir sans difficulté jusqu’au col de Barmerousse situé entre les points 2325m et 2285m. Sans doute le plus ancien passage pour monter en alpage. La « Chna u Vé » veut sans doute dire le petit couloir aux veaux.

6- Les Pas
Sur la montée classique du col de Barmerousse, un passage dans la falaise avec des barreaux scellés puis une corde, permet de rejoindre le plateau de Barmerousse.

7- Les Pas branche de gauche
idem précédent mais avec sortie plus haute. Équipé de clous et corde.

8- Pas Lemna
Passage droit au dessus du refuge de Varan. Une vire difficile à voir depuis le refuge mène au début des gradins herbeux. Sort sur les pentes douces de Barmerousse. Pas d’escalade, seulement du terrain à chamois

9- Couloir Chapleu
Mène au sommet de la pyramide de Barmerousse. Un bout de corde en bas attaché à un buisson. Au départ de Curalla, une montée de 2,4 km pour 1200m d+. Un marteau semblable au marteau des Fiz mais en plus petit domine le couloir. Ce passage est grandiose, le plus difficile réside dans notre accès, ne pas remonter droit dans le couloir mais effectué une montée d’abord à gauche avant de revenir au centre vers le bout de corde. Passe bien en descente également.

10- Arête de Chalavreu
Située à la verticale de l’Aiguille Grise, dans les creuses de schiste, elle s’accède facilement depuis le refuge de Varan via le ravin de Boussaz. Entretenu par les passages répétés des bouquetins. En schiste noir, l’arête est impressionnante mais peu difficile. La sortie s’effectue par une traverse à droite puis une remontée de deux couloirs d’éboulis où nous avons mis des cairns. Piolet utile selon niveau.

11- Tête de Barmerousse
maladroitement nommée Le Sautet sur les cartes IGN (qui correspond à l’endroit caractéristique de la traversée vers le Colonney), la Tête de Barmerousse est plate et facile, son accès se fait soit juste avant l’aller retour à l’Aiguille Rouge, soit directement depuis le col de Barmerousse à travers les lapiaz, soit par un endroit assez bien en vue de Platé ou de Barmerousse, situé à l’extrême est de la Tête de Barmerousse (accès par le chemin Platé/Barrmerousse à son point le plus haut).

12- Le Colonney par les Aiguilles de Warens et le passage du Sautet
Nous n’aborderons pas ici les descriptions des ascensions des aiguilles grises et rouges classiques mais plutôt de la connaissance des shuntes du colonney et du passage du Sautet. En effet, le passage du Sautet, le fameux saut, peut s’éviter en redescendant aux cordes en places, ou en rappel, ou en désescaladant coté platé une dizaine de mètres. De même, la magnifique cheminée du Colonney, qui se grimpe en opposition, s’évite par la droite et des pentes à chamois si l’on veut toucher le sommet ou par la gauche avec un accès à Monthieu si l’on veut éviter le sommet. De même quand on va la haut, vaut mieux savoir faire tout ces passages dans les deux sens !

Secteur Platé

1- Le Pas de Bovie
Liaison entre le sentier de Platé et la combe d’En Bovie qui mène aux chalets de Barmerousse. La bifrucation se situe avant d’arriver aux Egratz. Plusieurs cordes visibles du sentier classique. Autrefois, la montée en alpage se faisait ici. Il ne reste qu’un passage escarpé. A voir : le rocher de la Chapelle

2- La Chena du Mottet
Passage de chamois permettant le liaison entre Plaine Joux et Platé. Egalement appelé « Couloir du Gypaète » par les skieurs de pente raide. Relais en haut, rappel de 15m en bas du couloir. 100m de corde fixée sur plaquettes récentes pour accéder l’hiver en évitant le cône du couloir. Se remonte directement. Couloir très dangereux hors neige du fait des chutes de pierre instables possibles avec trajectoire inévitable. S’accède facilement par le haut, difficilement par le bas.

3- Les Echines
Secteur très sauvage à chamois accessible plutôt facilement coté Charbonnière que coté Guébriant.

4- Arête sud de la Pointe de Platé
Magnifique balade, très aérienne. Un passage exposé. Evolution tantôt sur le fil, tantôt à l’est. Accès : Suivre la falaise jusqu’au départ via le Mottet.

5- Face Ouest de la Pointe de Platé
Dré dans le pentu, ce chemin zigzague entre les barres.

6- Voie normale de la Pointe de Platé
Coté Dérochoir, la montée est facile. Le chemin est plus escarpé une fois sur l’arête nord.

7- Passage du Sphinx à la Pointe de Platé
4ème accès situé au nord de la pointe de Platé. Liaison entre le Col de Portette et l’arête nord.

8- Châteaux de Cran
Traversée sauvage rarement réalisée située en marge des grands sommets ou du tour des Fiz. Le col au milieu se nomme Col des Cristaux. L’accès se réalise facilement par les Grandes Platières ou difficilement par le sud coté Col de Portette. Un passage escarpé au sud du Col des Cristaux.

9- Le Dérochoir par le chemin du Tour
Facile et sauvage. Magnifique aiguille à voir. Crête en rocher instable superbe. Itinéraire dré dans le pentu.

10- Pointe de Dérochoir
Rarement réalisé.  Accès coté Salles.

11-Le Sautet par l’arête sud-est du Menhir

12-variante d’acces de bovie par la passerelle de Platé

Secteur Moëde

1- Crête Nord Est de la Pointe de Pormenaz
Nous sommes obligés d’inscrire ce petit bout de crête romantique ! En effet, c’est ici que Magali et François sont passé le jour de leur première rencontre au coucher du soleil.

2- Frêtes de Moëde et Villy
Très belle classique courable jusqu’à la petite cabane refuge du Col des Chaux. Chemin classique vers le Buet par le Grenier de Villy.

Secteur Tête Noire

1- Sentier des Gardes
Liaison Les Plagnes, conduite forcée, Les Brions. Accès mal aisé au niveau du chantier EDF. Passage avec vieilles cordes en chanvre.

2- Sentier de Montcoutant
Liaison Montfort à Montcoutant. Passage difficile du Nant de Tête Noire avec arbres en travers.

3- Sentier du Pontet
Liaison horizontale vers l’épaule rive gauche du Nant de Tête Noire depuis les Chalets du Pontet. Fin scabreuse et remontée au plus logique vers le sommet.