Orchis vanillés à la Pointe de Platé, Passy

Cédric est le seul membre du groupe à répondre présent, ce mardi 30 juin 2020 pour aller visiter la Pointe de Platé. Ce n’est pas un sommet facile, surtout par sa face ouest et un retour par la passage du Sphinx. Le cheminement est sauvage !

Nous démarrons vers 18h45. Toute la montée de Platé s’effectue à l’ombre. Nous ne touchons le soleil que dans la pente ouest de la Pointe de Platé. En attaquant la très raide face W, Magali crie de joie. Elle vient de découvrir les premiers orchis vanillés de l’année. Je passe un temps fou à m’enivrer de leur parfum. Je les photographie pendant plusieurs minutes et réalise un direct sur les réseaux sociaux. Je veux montrer ma joie.

En atteignant l’arête nord, Cédric reconnait la voie normale qu’il a déjà réalisé une fois. Nous finissons en courant sur la crête finale. Il est 21h15 et la lumière est magnifique, partout sur les massifs. La ligne des Châteaux de Cran que nous parcourons souvent m’attire plus que les autres. Comme d’habitude, j’écris un petit mot dans la boite cachée dans le cairn…

Le sphinx

La lumière devient de plus en plus belle chaque seconde. Nous faisons découvrir le passage du sphinx à Cédric. C’est un moment magnifique ! Le paysage, l’horaire volontairement tardif, les moutons que nous entendons au loin, la sensation d’être seuls au monde dans un endroit si peu connu font que nous sommes simplement bien là-haut. Le Sphinx nous domine majestueusement. Nous traversons le passage clé avec facilité mais ce n’est pas fini, il faut encore désescalader une cheminée et descendre des éboulis.

La lumière est partie. En passant au refuge de Platé, nous disons bonjour à Sylvain et Fufe, les gardiens. Nous discutons avec Sylvain de longues minutes et montrons à Fufe les orchis vanillés que nous avons pris en photo. C’est toujours un plaisir de se voir.

Itinéraire c2c
Refuge de Platé

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*