Le Pas Lemna, Passy

Mercredi 5 juin 2019. Magali et François Lachaux

La météo n’était pas gagnée d’avance mais grâce à nos différents scénarios et au suivi météo impeccable de Bram Van Heugten, nous avons pu proposer en sortie collective ce passage incroyable du Pas Lemna situé à la verticale du refuge de Varan. La montée jusqu’au début du Pas Lemna se passe droit dans la pente après les chalets de Curalla, à la façon des sangliers. Nous trouvons encore le moyen de passer à un endroit parsemé de gros blocs où nous étions encore jamais passés ! Nous y découvrons une corne de chamois.

Le Pas Lemna est un passage ancien que les villageois de Varan empruntaient pour monter aux chalets de Barmerousse. Il était aussi très emprunté par les chasseurs de chamois. S’y sont ensuite greffés les parapentistes désireux de décoller d’un endroit plus haut que les sites « Pebu » et « Verdun » de Varan. Le Pas Lemna relie les alpages les plus bas de Barmerousse. Il est constitué de quatre difficultés : l’accès, la vire et deux passage escarpés (40m et 10m). Le passage le plus dangereux est la troisième difficulté : le passage escarpé de 40m ! En raison du nombre de participant et de la probabilité de chute de pierre, nous effectuons la montée par groupe de 2 chacun à son tour. François encorde Ginou par sécurité car elle commençait à avoir des crampes.

Nous redescendons par la branche de droite du passage des pas de Barmerousse, équipé d’une corde fixe. De la même façon nous descendons par binôme, chaque groupe à son tour. Ceci afin de ne pas gêner la progression des autres. En effet le cheminement étant sinueux et la corde fixe n’ayant pas de renvois, le danger potentiel en cas de passage en groupe pouvait paradoxalement venir de la corde.

Nous prenons pied sur la contre-pente herbeuse lissée par le névé récemment fondu. Celle-ci encore raide nécessite l’usage du piolet. Nous rentrons dans les grandes pentes plus douces du Vellard et reprenons tranquillement le chemin classique du refuge. Nous arrivons au refuge de Varan à 21h30. Isabelle, la gardienne et Serge, son mari dînent avec une amie. Tout notre petit monde se retrouve au refuge le temps d’un échange très sympathique. Nous descendons à Curalla, d’ou nous étions partis afin de faire notre casse-croûte traditionnel. Après l’effort le réconfort. Place à la bière, et au fromage offert par notre nouveau partenaire : Haute-Savoie Fromage !

Trace gpx et itinéraire camptocamp

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*